Yangon, mauvais départ au Myanmar

Yangon, faux depart au myanmar

Nouveau pays pour une nouvelle étape dans notre tour du monde. Après la Chine, Hong-kong et le Népal, il est maintenant temps pour nous de mettre les pieds au Myanmar… Et nous avons choisi comme introduction birmane, la ville de Yangon. Mais avons-nous fait le bon choix ? Réponse dans ce nouvel article.

1/ Yangon, premiers pas en terre birmane…

Avant même notre départ, nous avions lu et relu un tas d’articles sur le Myanmar, certains vantant l’accueil et les sourires du peuple birman, d’autres la beauté des paysages, d’autres encore assurant que ce pays était peu développé et qu’il valait mieux essayer de s’y rendre le plus tôt possible, avant que celui-ci ne se développe trop… Mais comme nous ne croyons que ce que nous voyons, nous ne nous étions pas trop emballés non plus. Alors finalement tous ces dires se vérifient-ils vraiment ou s’agit-il de clichés se propageant comme une trainée de poudre à travers la toile ?

Une image faussée du pays ?

Tout d’abord il convient de préciser que Yangon, autrement appelé Rangoun ou encore Rangoon, est l’ancienne capitale du Myanmar. C’est donc une grande ville qui ne reflète en rien ce que l’on peut trouver dans le reste du pays. Le jugement (qui ne reste que notre avis personnel, donc pas forcément une vérité générale) que nous allons en faire ci-dessous reste limité à notre expérience dans cette ville. En d’autres termes, ce n’est pas un avis général sur le pays mais bien sur la ville de Yangon que nous allons donner ici.

A notre arrivée à Yangon, une première chose nous saute aux yeux, ici, pas de charrettes, pas de cabanes en bois ou en bambous et encore moins de pistes en terre et en cailloux (oui c’est un peu cliché, mais tout cela existe encore bel et bien dans certains pays !) sur le trajet séparant l’aéroport de notre guest-house, nous en arrivons même à nous poser la question suivante : « C’était bien de ce Yangon là dont parlaient tous les blogueurs et les guides de voyage ? ». Nous sommes vite pris dans un énorme bouchon constitué de gros 4×4 à l’américaine, la deux fois deux voies sur laquelle nous circulons est bordée d’énormes panneaux publicitaires comme on pourrait en trouver chez nous, en bref le pays peu développé auquel nous nous attendions semble révolu (tout du moins en ce qui concerne Yangon) !

Alors vous nous direz : « bah oui, mais bon c’est une grande ville aussi alors… », et en soi vous n’aurez pas tort, mais nous ne nous attendions pas vraiment pas à ça, voilà tout ! Mais rassurez-vous, si nous avons eu ce ressenti à Yangon, notre avis est 100% différent en ce qui concerne le reste du pays que nous avons eu la chance de parcourir en long, en large et (presque) en travers. Mais on vous en parlera plus en détails dans les prochains articles sur le Myanmar. Toutefois, s’il y a bien une chose pour laquelle nous n’avons pas regretté notre passage à Yangon, c’est bien la Shwedagon Pagoda.

2/ Shwedagon Pagoda la pépite de Yangon

Bon certes, on ne vous vend pas du rêve avec nos premières impressions de Yangon et pourtant, la visite de la Shwedagon Pagoda va « orienter »  notre avis dans une direction toute différente. Un peu décontenancés par cet aperçu de Yangon, nous décidons tout de même de nous rendre à la pagode la plus connue de la ville et dès l’entrée, nous sommes impressionnés par les dimensions de ses Chinthes, les fameux gardiens lions… On aimerait vraiment pas se faire croquer par l’un d’entre-eux 😉

A l’intérieur de l’enceinte, se succèdent une multitude de petits et grands temples, d’autels religieux, de bouddhas et de pagodes de toutes tailles. Les birmans de tout le pays viennent ici pour se recueillir, seuls ou en famille, on y croise également un très grand nombre de moines et d’écoliers de tous âges… Une grande partie des birmans que nous croisons ici semble installée pour la journée, souvent sur une sorte de couverture où sont étalés nourriture, boissons et petits encas. Juste ce qu’il faut pour passer un moment tranquille à l’écart de l’agitation de la ville.

Si le coeur de Shwedagon reste indéniablement sa pagode centrale, les petites pagodes et temples qui l’entourent ne nous laissent pas indifférents. Chaque autel est différent du précédent, chaque bouddha semble avoir sa propre expression et sa propre position. Chaque petit temple semble avoir sa propre utilité…

Malgré le nombre de fidèles (et de touristes), il règne ici une ambiance relativement sereine, bien loin de l’effervescence de Yangon… Alors certes, nous n’avons pas aimé cette ville mais si nous devions y revenir, nous y reviendrons sans hésitation, ne serait-ce que pour revoir la Pépite de Yangon, la Shwedagon Pagoda. Et rien que pour ça, Yangon fût tout de même un bon choix.

3/ Infos pratiques pour toi futur voyageur

Nos dates de séjour à Yangon : du  02 au 05/12/2016

Durée de séjour :  4 jours

Notre hébergement : 21 Hostel – en chambre double (genre hotel capsule), sanitaires communs.

24 300 MMK la nuit soit environ 17,30 €. Les chambres comme les sanitaires étaient propres et l’hôtel relativement bien situé (proche de Chinatown, de la Sule pagoda, du night market et nous sommes allés à pied jusqu’à la Shwedagon Pagoda (ça fait une trotte mais c’est faisable)).

Les visites :

Shwedagon Pagoda : 8000 MMK soit environ 5,70 €. Nous y avons passé plusieurs heures mais attention il y a très peu d’ombre ! Attention également si vous vous y rendez, vous ne pourrez pas entrer avec des bouteilles contenant des liquides. Evitez les jupes, shorts et épaules nues… vous ne pourrez rentrer si votre tenue n’est pas adéquate.

St Mary’s Cathedral : Entrée gratuite. Surprenant de voir une telle cathédrale ici ! Elle vaut assurément le détour, surtout si vous tombez en pleine messe.

Sule Pagoda : Payant (nous ne connaissons pas les tarifs, nous ne l’avons pas visitée) Cette pagode se situe en plein milieu d’un rond point (oui oui).

Comme vous l’aurez compris, nous ne sommes pas tombés amoureux de Yangon mais il est tout de même intéressant de se balader en ville pour voir les stands de nourriture, les petits marchés improvisés sur les trottoirs, ou encore les nombreux lieux religieux… Il y a bien évidemment une multitude de temples, sanctuaires et même d’églises à voir à Yangon, alors certes, nous n’avons pas accroché du tout, mais notre avis n’est pas universel et vous trouverez peut-être votre bonheur là-bas 😉

En ce qui concerne le reste du pays, on peut vous l’assurer, on a A-DO-RÉ, alors un peu de patience, on vous en dit plus très bientôt c’est promis !

Bookmarquez le permalien.

4 commentaires

  1. Il y a encore 5 jours, j’étais à Rangoon, et, si certes, il n’y a plus de cabanes à Chinatown, il suffit de sortir du centre ville pour voir ces barraquements qui ressemblent à des bidonvilles où les habitants n’ont ni l’eau ni l’électricité…

    • Salut Sandra et merci pour ton commentaire,
      Oui tout à fait, en dehors du centre, on retrouve vite la pauvreté… Mais un peu comme dans la majorité des grandes villes d’asie du sud-est (voir même du monde) que nous avons eu la chance de visiter à vrai dire .
      Concernant Chinatown, je te rassure, ce n’est pas parce que nous y logions que nous nous sommes cantoné à ce seul quartier…fort heureusement d’ailleurs, autrement je n’aurais même pas osé publier un article sur Yangon!
      Bref, même si (malheureusement) il subsiste une énorme partie de cabanes en tôle à Yangon, tu admettras que ça reste une ville extrêmement developpée comparé au reste du Myanmar (pays dans lequel nous avons passé 1 mois) ce qui ne veut en aucun cas dire qu’il n’y existe aucune pauvreté.
      A bientôt.

  2. Jolies photos, superbe Pépite. Merci de ce partage.
    Bisous à vous 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge