Le sanctuaire des Annapurnas – trek de 12 jours en autonomie

Sanctuaire des Annapurnas

Un trek de 13 jours au cœur des Annapurnas sans guide ni porteur, voilà l’un des moments qui restera gravé dans nos mémoires pour un long, très long moment ! Nous avons parcouru des paysages magnifiques et rencontré des personnes inoubliables. Nous avons eu mal, froid, parfois même peur, mais nous y sommes arrivés, nous avons franchi « notre premier 4000 » ! Et finalement ce n’était pas si insurmontable… On te donne notre ressenti, notre itinéraire et nos petites astuces pour mener à bien le trek du sanctuaire des Annapurnas (avec en Bonus un bon gros détour par Poon Hill 😉 ) Bon trek !

1/ Le sanctuaire des Annapurnas, l’itinéraire du trek de A à Z

Voici en quelques paragraphes et un max de photos (mais pas trop, c’est promis) l’itinéraire que nous avons parcouru ainsi que notre ressenti pour chaque tronçon. On vous précise les durées (comprenant les pauses photos, pipi et repas) ainsi que les distances approximatives de chaque étape…

Itinéraire condensé : (ces villages sont ceux où nous avons passé la nuit)

Phedi -> Dhampus -> Landruk -> Chomrong -> Dovan -> MBC (Macchapuchare Base Camp) -> ABC (Annapurna Base Camp) -> Bamboo -> Ghurjung -> Tadapani -> Ghorepani -> Birethani

Concernant le Jour 1, nous avons débuté le trek par une courte étape, car nous avons enchainé le bus Katmandou – Pokhara, puis le Taxi Pokhara – Phedi (départ du trek), puis la montée jusqu’au premier petit village de Dhampus.

Jour 1 :         Phedi (départ du trek) -> Dhampus – 2,10 km pour 1h30 de marche

Ce tronçon démarre hyper fort d’où le temps de marche par rapport à la distance parcourue. Mais les passages au milieu des champs et des habitations ainsi que la vue sur la vallée nous ont vite fait oublier la grimpette !

On a vraiment adoré pouvoir dormir à Dhampus et profiter du coucher et du lever de soleil sur les massifs. C’était certainement notre nuit la plus onéreuse de tout le trek et la nourriture n’était pas franchement ragoutante mais nous avons trouvé le cadre magnifique.

Lodge : Dhampus Gurung Cottage (à Dhampus)

Jour 2 :         Dhampus -> Landruk – 13,00 km pour 6h30 de marche

Après une bonne nuit et un lever de soleil magnifique en compagnie de notre nouvel ami (que nous appellerons Bobi), nous reprenons la route en direction du village de Landruk où nous ferons la connaissance d’un autre couple de français venu tenter l’aventure. Nous ferons un bon bout de chemin avec eux.

Ce tronçon passe au beau milieu de tous petits villages, de plantations en terrasse (rizières ?), de troupeaux de buffles… Et bien entendu les paysages sont tous plus sublimes les uns que les autres.

Lodge : Superview Guest House (à Landruk)

Jour 3 :         Landruk -> Chomrong – 8,10 km pour 6h30 de marche

Juste après Landruk, le chemin entame un petite descente en direction de New Bridge. C’est d’ailleurs ici qu’il faut franchir le court d’eau sur un pont suspendu. Une fois passés de l’autre coté de la rivière, s’amorce une bonne montée jusqu’au village de Chomrong, où nous prévoyons de passer la nuit.

Lodge : Excellent View Lodge (à Chomrong)

Jour 4 :         Chomrong -> Dovan – 9,20 km pour 5h20 de marche

On attaque la journée par une bonne descente bien costaud, une traversée de pont suspendu, suivie d’une montée encore plus ardue que la descente précédente ! Nos cuisses et mollets s’en souviendront un moment, c’est certain. Mais on commence à apercevoir d’un peu plus près le sommet du Macchapuchare… Ça annonce de sacrés paysages pour la suite 🙂 .

Lodge : Dovan Annapurna Approach Lodge (à Dovan)

Jour 5 :         Dovan -> MBC (Macchapuchare Base Camp) – 8,30 km pour 6h40 de marche

Bon, finie la rigolade, le chemin depuis Dovan jusq’au MBC ne laissera aucun répit à nos gambettes… A partir de là, plus une seule descente en vue. Les paysages se font de plus en plus lunaires. Petit à petit, la verdure fait place à la roche et aux herbes brulées par les basses températures.

Nous avons eu relativement froid sur ce tronçon, surtout en fin de parcours. En effet, nous avons été rattrapés par les nuages à quelques centaines de mètres du MBC. Et on peut vous dire que quand il n’y a plus de soleil, ça caille un max ! D’ailleurs, j’ai (Cédric) été bien malade durant la soirée et pendant les deux ou trois jours suivants… Alors un conseil, couvrez vous bien 😉

Lodge : Gurung Co-Operative Guest House (à MBC)

Jour 6 :         MBC -> ABC (Annapurna Base Camp) – 3km pour 2h30 de marche

Le chemin monte sec sur quelques dizaines de mètres avant de monter un peu plus progressivement jusqu’au ABC. Ce n’est certainement pas le tronçon le plus difficile, mais une chose est sûre, les paysages à partir du MBC jusqu’au ABC sont hallucinants.

Nous sommes partis hyper tôt du MBC, afin de ne pas arriver trop tard au ABC. Ce qui nous a permis de profiter de l’après midi et de tenter une petite ascension supplémentaire jusqu’à une arrête en bordure du glacier à 4230 m suivant la montre altimètre de l’une des connaissances que nous avons fait durant la montée 😉 .

Lodge : Annapurna Guest House (au ABC)

Jour 7 :         ABC -> Bamboo – 13,00 km pour 6h30 de marche

Après un nouveau lever de soleil (oui encore un) durant lequel nous avons eu droit à une avalanche surprise (au loin rassurez vous), il est temps de prendre le chemin retour en direction du village de Bamboo où nous passerons la nuit.

Nous aurons même la chance d’apercevoir des Langurs durant la traversée de la fôret juste avant le village. Encore une belle surprise pour finir la journée en beauté !

Lodge : Bamboo Lodge (à Bamboo)

Jour 8 :         Bamboo -> Ghurjung – 11,00 km pour 6h30 de marche

Ce tronçon est bien différent des tronçons précédents et bien moins balisé également, alors dans le doute n’hesitez pas à demander votre chemin aux locaux !

Au programme entre Bamboo et Ghurjung (enfin surtout entre Chomrong et Ghurjung) : champs, rizières, petites habitations et vue sur de nouvelles vallées pleines de charmes 😉

Lodge : Ghurjung Lodge (à Ghurjung)

Jour 9 :         Ghurjung -> Tadapani – 3,90 km pour 4h00 de marche

La première partie de ce tronçon ressemble beaucoup au tronçon précédent, du moins jusqu’à ce que l’on arrive à l’entrée de la forêt (quelques kilomètres avant Tadapani). La partie en fôret est certes moins intéressante que le reste du trek puisqu’il n’y a quasiment plus aucune vue. Cependant, la forêt que l’on traverse a quelque chose d’un peu fantastique…

Nous décidons de nous arrêter là car la météo n’est pas très bonne, les nuages nous accompagnent pour notre arrivée et ils resteront là tout le reste de la journée.

Lodge : Himalaya Guest House (à Tadapani)

Jour 10 :      Tadapani -> Ghorepani – 8,10 km pour 6h30 de marche

Le lever de soleil fut une nouvelle fois grandiose à Tadapani… On n’y aurait pas cru vu la météo de la veille. Une fois remis de nos émotions et après avoir avalé un bon banana pancake, nous reprenons le sentier. Ce début de marche annonce encore beaucoup de forêt ! Petit à petit, en arrivant près de Ghorepani, on commence à apercevoir à nouveau les sommets environnants et la vue se dégage…

Lodge : Hotel Hill Top (à Ghorepani)

Jour 11 :       Ghorepani -> Birethani (avec aller-retour jusqu’à Poon Hill) – 18,80 km pour 8h15 de marche (dont 1h15 pour l’A/R Poon Hill)

Depuis Ghorepani, il est possible de monter voir le lever de soleil à Poon Hill (lever de soleil payant, 50 roupies/pers.). En revanche, il ne faut pas avoir peur de se lever tôt (pour ne pas dire de nuit) ! Nous mettrons le nez dehors hyper tôt afin d’attaquer les 50 minutes de montée qui nous séparent du « sommet », mais le lever de soleil en vaut vraiment la peine, aucun doute là dessus 🙂

Nous redescendrons quelques minutes après le lever du soleil afin de prendre notre petit déjeuner et d’entamer la dernière descente vers Birethani. Cette descente là est sympathique mais pas franchement hyper intéressante comparé au reste du trek, bien que nous avons tout de même eu la chance d’apercevoir quelques singes et autres mules en charge du transport des bouteilles de gaz (les mules pas les singes 😉 ).

Lodge : Hotel Sunrise and Restaurant (à Birethani)

Jour 12 :      Birethani -> Nayapul – 20 minutes de marche jusqu’aux Tuk-Tuk.

Voilà la dernière « étape » du trek, 20 minutes de marche qui nous mèneront jusqu’aux taxis censés nous ramener jusqu’à Pokhara où nous passerons la journée et la nuit avant de regagner Katmandou.

Fin du trek, nuit à Pokhara.

2/ Préparatifs pour un trek en autonomie

Guide ou pas guide ?

Faut-il vraiment louer les services d’un guide pour monter au Camp de base de l’Annapurna ? Peut-être que si vous ne vous sentez pas à l’aise en montagne et que vous voulez « assurer le coup », il vaut mieux y réfléchir ! Pour notre part, nous avons choisi de partir en autonomie, sans guide ni porteur. Mais nous avons tout de même choisi un itinéraire qui le permet. En effet, le camp de base de l’Annapurna est un chemin relativement emprunté et durant lequel il est tout à fait possible (et ce très facilement) de trouver des lodges (genre de guest-houses refuges).

Quant au choix de prendre ou non un porteur, nous voulions vraiment effectuer ce trek en autonomie totale, c’était un petit défi pour nous et nous tenions vraiment à y parvenir en solo ! Mais là encore, cela dépendra de votre matériel (poids et encombrement notamment), de votre forme physique et état de fatigue. En revanche, si  vousprenez un porteur n’abusez pas non plus, ne lui faites pas porter tout votre maquillage ou votre matériel photo hyper lourd (on a pu voir certains porteurs chargés comme des mules alors que les randonneurs ne portaient ni sac ni bouteille d’eau…).

La paperasse :

Impossible de partir en trek au Népal sans passer par la case paperasse ! Pour le Sanctuaire des Annapurnas il vous faudra remplir deux formulaires (qui vous seront remis directement au bureau de permis des treks de Katmandou) et joindre 4 photos.

1 carte TIMS : 2000 Roupies/pers.  Il s’agit du permis de trek

1 carte ACAP : 20$/pers. Il s’agit du droit d’accès au parc des Annapurnas

Ces cartes seront à présenter à plusieurs reprises lors du trek !

Il est possible de faire des photos d’identité directement au bureau des permis de trek, le tout gratuitement.

Et attention, si vous voulez enchainer 2 treks qui ne font pas partie de la même zone, vous devrez « acheter » 2 permis bien distincts (et ainsi de suite si vous voulez passer par 3, 4… X zones). Donc soyez sûrs de votre itinéraire avant de passer au bureau des permis de trek !

Le Matériel :

Un peu comme pour la préparation de notre sac à dos pour un tour du monde, le but est de réduire au maximum le poids de notre sac, nous avons dû réfléchir aux types de vêtements et au matériel que nous voulions prendre. N’ayant pas de doudoune dans nos affaires, nous en avons acheté une chacun à Katmandou afin de palier aux basses températures que nous pourrions rencontrer en altitude. En dehors de ce petit extra (hyper nécessaire), nous étions en possession de tout le matériel suivant (par personne) :

  • Sac de couchage 0°c / 5°c x1
  • Drap de soie x1
  • Paire de tong x1
  • Serviette de toilette microfibre x1
  • Gants contre le froid x1 paire
  • Casquette x1
  • Lunettes de soleil x1
  • Crème solaire x1 (pour nous deux 😉 )
  • Bâtons de marche x2
  • Lampe frontale x1
  • Steripen (purificateur eau) + chargeur x1 pour nous deux
  • Appareil photo + chargeur + batteries x1 pour nous deux
  • GoPro + chargeur + batteries x1 pour nous deux
  • Smartphone + chargeur +application Maps.Me x1 pour nous deux
  • Montre reveil x1 pour nous deux
  • Carte type IGN x1 pour nous deux
  • Gourde 0,75 L x1
  • Veste de pluie x1
  • Doudoune x1
  • Veste polaire x1
  • T-shirt thermiques Manches longues (Laine Mérinos) x2
  • Pantalon thermique (Laine Mérinos) x1
  • Pantalon de randonnée x1
  • Chaussure de randonnée x1
  • Sous-vêtements x3
  • Chaussettes x2
  • Pyjama x1
  • Tour de cou/Echarpe x1
  • Savon multi-usage x1 pour nous deux
  • Brosse à dents x1
  • Dentifrice x1 pour nous deux
  • Déodorant x1
  • Crème hydratante x1 pour Madame 😉

Pour le détail du matériel, on vous renvoie sur notre article « Quel matériel pour un tour du monde » où vous trouverez toutes les infos pour chaque item 😉

-s

Poids de nos sacs : Entre 7 et 8 Kg chacun, sans l’eau.

Nous sommes partis en trek avec nos gros sacs (50+10 pour Vanessa et 70+10 pour Cédric) mais rassurez vous, ils étaient loin d’être plein (heureusement d’ailleurs 😉 ).

Nous avons laissé le reste de notre matériel à notre guest-house à Katmandou (dans nos plane covers), mais si vous prévoyez de rester quelques jours à Pokhara, ce peut-être une bonne alternative de laisser vos affaires là-bas.

L’eau et la nourriture :

Concernant l’eau, vous pourrez faire remplir vos gourdes ou vos bouteilles vides dans tous les lodges contre quelques roupies. Pour notre part, nous utilisons le Steripen qui permet de purifier l’eau (un peu à la manière des pastilles Aquatab ou Micropur). Nous prenions donc l’eau dans les diverses sources que nous trouvions sur le chemin. Attention cependant, si vous n’avez aucun moyen de purifier l’eau, ne prenez pas de risque et faites remplir vos gourdes dans les lodges !

Pour la nourriture, nous étions partsi avec un petit paquet de biscuit chacun, mais ne vous chargez pas trop puisqu’une fois de plus, vous trouverez des lodges et de petits « magasins » un peu partout sur le chemin. L’achat de fruits secs ou de barres céréalières avant de partir peutêtre une bonne solution, à condition de ne pas trop se charger.

Les Lodges :

Dans l’ensemble, tous les lodges dans lesquels nous avons passé la nuit étaient corrects et proposaient de la nourriture bonne, voire même très bonne. La plupart du temps, la douche chaude est en supplément (quand elle existe) et pour ce qui est de la douche froide, pour l’avoir testée (par la force des choses…) il faut avoir du courage pour s’y laver ;). L’isolation des lodges est en général plus que limite et celles où nous avons dormi ne disposaient pas de chauffage mais certaines proposaient des couvertures. Donc prevoyez un bon sac de couchage parce que le moins que l’on puisse dire c’est que la nuit, on se les gèle !

Prévoir des paliers ou non ?

Le fait de monter au delà d’une certaine altitude peut provoquer chez certaines personnes ce que l’on appelle le mal des montagnes, provoquant maux de têtes et nausées dans les cas les moins graves et chacun réagit différemment en ce qui concerne le mal des montagnes. Je ne suis pas médecin et vraiment pas calé en la matière, mais ce qui est sûr c’est que dans de nombreux cas, le seul remède consiste (tout simplement) à redescendre. Alors certes, il n’y a pas de solution miracle pour lutter contre ce mal, mais afin de limiter les risques, autant monter tranquillement ! Vous ne faites pas une course mais bel et bien un trek (ou une grosse randonnée si vous préférez 😉 )

Pour notre part, nous n’avons pas vraiment prévu de « paliers », mais nous avons pris notre temps, quitte parfois à ne pas pousser plus loin et ce, même si nous en avions le temps ! Malgré cela, on peut vous dire qu’au delà d’une certaine altitude, on commence vraiment à avoir le crâne en ébullition ;). Alors oui nous ne sommes montés qu’à 4280 m, mais vous pouvez nous croire sur parole, ça commence déjà à faire une bonne altitude :).

3/ Infos pratiques pour toi futur voyageur

Nos dates de trek : du 15 au 25/11/2016 soit 12 jours au total.

Se rendre à Pokhara depuis Katmandou : Départ à 7h00 de Katmandou pour une arrivée aux alentours de 15h00 (en fonction de la circulation et de la durée des arrêts pipi et repas) – 10 $ par personne. Vous pouvez passer par votre guest-house de Katmandou pour réserver vos billets.

Départ du trek : Phedi, accessible en taxi depuis Pokhara pour 1000 Roupies (environ 20 minutes depuis la gare routière). Demandez simplement au chauffeur de vous déposer au départ du trek « Annapurnas Sanctuary »  à Phedi.

Tarifs des lodges : Le prix des nuits se négocie, mais les tarifs dépendent fortement du nombre de chambres restantes et de votre heure d’arrivée. Parfois, le fait de demander un rabais en précisant que vous mangerez et prendrez le petit déjeuner vous permettra d’obtenir satisfaction. Nous avons même obtenu une nuit gratuite sans vraiment trop batailler mais en promettant de manger et de prendre le petit déjeuner. 😉

Fourchette des prix que nous avons obtenus : de 50 à 500 Roupies la nuit (dont une nuit offerte 😉 ) le tout en chambre double ou triple avec sanitaires à partager.

Tarifs des repas dans les lodges : Tout dépend de ce que vous souhaitez manger et/ou boire mais une chose est sûre, plus vous montez en altitude, plus les tarifs augmentent… Logique quand on sait que tout ce que l’on mange ou boit est parvenu jusqu’ici à dos de porteur ! Si nous avons toujours négocié le prix des chambres, nous n’avons jamais discuté le prix de la nourriture et des boissons !

Se rendre à Pokhara depuis Nayapul (fin du trek) : Taxi à partager, 250 Roupies par pers. (à 3 personnes et après quelques minutes de négociations)

Se rendre à Katmandou depuis Pokhara : 10 $ par pers. Vous pouvez passer par votre guest-house de Pokhara pour réserver vos billets qui sont généralement à acheter la veille du départ.

 

Nous reviendrons sur notre budget trek plus en détail dans le prochain article (Bilan et budget Népal) 😉

Bookmarquez le permalien.

4 commentaires

  1. Pfiou. .. ça donne envie ! !

  2. Namaste,

    Merci beaucoup pour ce compte rendu incroyable ! Je pars le 27 avril au Népal et j’aimerais aussi faire ce trek en autonomie. Toutefois, toutes les agences que je contacte me dise qu’il me faut un guide pour obtenir le permis. Or j’ai déjà bien balisé mon parcours avec une carte et les nombreuses infos dispo sur internet. Qu’en est il ? Avez-vous rencontré des difficultés à obtenir votre permis ? Avez-vous eu besoin de faire 2 permis pour Poon Hill + Annapurna base camp ?

    Merci beaucoup de votre retour,

    A bientôt 🙂

    Adrien

    • Salut Adrien,
      Je te confirme qu’il n’est en aucun cas necessaire de prendre un guide pour obtenir le permis (aucune difficulté pour l’obtenir à Katmandou)
      Il te faudra la carte TIMS et l’ACAP.
      Tu pourras acceder aux 2 zones (ABC et Poon hill) avec ces documents.
      Bon voyage à toi et à très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge