MENU

Hong-Kong, la new-yorkaise asiatique

Les Pixels

Nouveau pays, nouvelle monnaie, nouvelles mentalités, nouveau décor… Après la Chine et ses multiples facettes, nous voilà à Hong Kong. Nous ne sommes plus en Chine et pourtant, nous avons du mal à nous sentir ailleurs… Mais alors Hong-Kong c’est comment ? Plutôt chinois ou plutôt différent ? Pour nous, plutôt différent, mais on vous dit tout sur Hong-Kong dans ce nouvel article !

1/ Un air New-Yorkais à la mode asiatique

Il suffit de se balader sur Tsim Sha Tsui promenade de nuit pour se sentir un peu comme à Times square, l’eau et les bateaux en plus. Le nombre et la taille des gratte-ciel donneraient presque le tournis… Chacun à l’effigie d’une banque ou d’une grosse société de téléphonie ou d’électronique.

Le panorama est vraiment hallucinant, d’ailleurs à l’image de Nagasaki au Japon ou de Financial District à New-York, c’est certainement l’une des vues les plus spectaculaires que nous avons eu la chance de voir en ville.

Nous prenons le métro, histoire de voir à quoi ressemble l’autre rive, là où se trouvent tous les immeubles (il est également possible de traverser en bateau). De ce côté là, nous ne croiserons que très peu de touristes, tous observent le spectacle lumineux depuis l’autre rive. Vus de près les buildings n’en sont pas moins impressionnants, on se croirait presque dans le quartier boursier de Wall-Street.

Le lendemain nous retournons, sous un ciel maussade, faire un tour sur la Tsim Sha Tsui promenade pour voir ce que donne le panorama de jour sans les éclairages nocturnes psychédéliques. Eh bien, ça a beau être un peu moins impressionnant, ça vaut quand même le coup d’œil ! Mais une petite photo panoramique du lieu vous donnera certainement un meilleur aperçu de la vue.

2/ Un temple à l’écart de l’effervescence, Man Mo

Une odeur d’encens flotte dans l’air. En franchissant les portes du temple, on se retrouve transporté loin de l’effervescence de la ville, du bruit des klaxons et des odeurs de gasoil. Ce petit temple pourrait passer inaperçu au milieu de ces centaines de gratte-ciel, tous plus imposants les uns que les autres, et pourtant il serait bien dommage de passer à côté de Man Mo.

La première chose qui saute aux yeux lorsque l’on pénètre dans le temple, c’est certainement les dizaines de serpentins d’encens pendus au plafond et la fumée qui s’en dégage. Nombreux sont ceux qui viennent prier et déposer une offrande ou des bâtonnets d’encens…

Bien que Man Mo soit un tout petit temple, nous avons vraiment adoré l’ambiance qui y règne.

3/ Panorama sur Hong-Kong, Victoria Peak.

Il existe 3 moyens d’accéder au sommet de Victoria Peak : le Peak Tramway, le bus ou encore vos petites gambettes ;). Nous avons choisi la troisième solution tout en nous disant qu’il serait possible que nous empruntions le Peak Tramway pour la redescente… Mais finalement nous avons également fait la redescente à pied (et de nuit) par un autre chemin 😉 (oui oui, on kiffe la marche nous 🙂 ).

  • Pour monter : nous avons emprunté la « route 2 » en violet sur le plan n°1 ci-dessous
  • Pour descendre : nous avons emprunté la « route 1 » en rouge sur le plan n°1 ci-dessous

Bon mais en fait ça consiste en quoi Victoria Peak ? Eh bien c’est une montagne au pied de laquelle se trouve la ville de Hong-Kong. Vous l’aurez donc deviné, les vues sur la ville doivent être hallucinantes ! Oui mais… Encore faut-il trouver les points de vues gratuits et là encore bienvenue en Asie :).

En arrivant au Visitor Center de Victoria Peak (HKTB sur le plan n°1), on nous indique qu’il faut monter au dernier étage du bâtiment, qui ressemble bien plus à un centre commercial qu’à un point de vue, pour avoir accès à la terrasse panoramique (Sky Terrace 428), mais en arrivant en haut, surprise !!! Il faut débourser une somme astronomique (on n’a plus le montant en tête mais c’était plutôt cher pour un point de vue)… Nous redescendons donc un brin irrités et tentons de longer le bâtiment jusqu’à arriver à un sorte de petite terrasse aménagée et gratuite (oui oui vous avez bien lu, gratuite) offrant une superbe vue sur la ville. Nous reviendrons donc ici à la tombée de la nuit.

En attendant nous décidons de nous dégourdir encore un peu les jambes et de faire le « Circle trail » (en jaune sur le plan n°2 ci dessus) qui fait le tour du Victoria Peak Garden et offre quelques points de vues sur la ville et la baie, vraiment sympa et pas du tout technique !

Pour ceux qui souhaiteraient également tenter d’autres « trails » jetez donc un œil à la carte (plan n°3) ci-dessus. Elle ne nous a pas servi mais on s’est dit qu’elle pourrait vous être utile !Une petite heure plus tard (en prenant notre temps et après plusieurs pauses photos) nous revoilà au Visitor Center ! Voici donc ce que donne le point de vue depuis la fameuse terrasse « Lion Pavilion »;)

Plutôt canon, n’est ce pas ? Pas indispensable d’aller payer alors qu’il est possible de profiter de jolies vues gratuites juste à côté ! Quoi qu’il en soit, maintenant que nous en avons pris plein les mirettes, il est temps de redescendre.

4/ Les nouveaux territoires : Heritage trail et le monastère Tsing Shan

L’Heritage Trail : [1,6 km de long – demi journée] (Gratuit)

Cette petite balade retrace l’histoire du clan Tang, le plus puissant des 5 clans de la province de Guangdong (ancien nom de Hong-Kong, toujours utilisé en Chine). Le tout à travers la visite de petits temples, de halls d’étude, d’un « walled village » (petit village entouré de hauts murs en briques) et d’un petit musée situé dans un ancien poste de police britannique (bâtiment colonial)… En réalité, pas de quoi s’extasier sur les différents temples et bâtiments qui, à nos yeux, n’ont pas de réel intérêt. D’ailleurs pour être honnêtes, on ne vous recommande pas particulièrement cette visite, surtout si vous n’avez pas beaucoup de temps à Hong-Kong.

Le Monastère Tsing Shan : (Gratuit)

Situé sur les hauteurs des nouveaux territoires, ce monastère est un genre de mix de plusieurs temples chinois et Hong-Kongais. On retrouve ici un peu de Man Mo, le temple qui nous a tant plus au cœur de Hong-Kong. Des serpentins d’encens au plafond, des Bouddhas dorés de toutes tailles et un jardin un brin mystique ! Voilà ce que vous trouverez en vous rendant à Tsing Shan… A condition que vos jambes vous portent jusqu’à l’entrée du monastère ! 😉

Pour notre part, nous avons vraiment apprécié Tsing Shan, d’ailleurs on a même eu droit à un petit cadeau en repartant :), l’un des employés du monastère nous a offert deux illustrations, l’une de Bouddha, l’autre de son gardien en nous disant : « -Voici Bouddha et son gardien, ils ne doivent jamais être séparés, tout se passe bien tant qu’ils restent ensemble… Tout comme vous, vous devez rester ensemble et tout se passera bien ! »

5/ Infos pratiques pour toi futur voyageur

Nos dates de séjour à Hong-Kong :

Du 09 au 12/11/2016 soit environ 4 jours (environ car nous sommes arrivés en fin de journée le 09 et sommes repartis en début d’après midi le 12)

Notre hébergement à Hong-Kong :

United Co-operate Hotel (10 F) en chambre double.

Attention il y a deux hôtels du même nom, bien préciser 10 F !

Il se situe dans Chungking Mansion, arrêt de métro Tsim Sha Tsui East.

Se rendre à Hong-Kong depuis la Chine :

On vous renvoie sur la rubrique Infos pratiques de notre article Bilan et budget Chine (fin de l’article) ou sur notre article Bilan et budget Hong-Kong (en cours de rédaction)

Light show (sons et lumière) :

A voir depuis le Tsim Sha Tsui promenade tous les soir à 20 heure.

Tarif : gratuit / Durée : environ 15 minutes

Se déplacer à Hong-Kong :

Il est possible d’aller pratiquement partout à Hong-Kong grâce au MTR (métro Hong-Kongais). Vous pouvez également prendre le bateau pour passer d’une rive à l’autre (sympa à ce qu’il paraît mais nous ne l’avons pas testé). Il y a aussi un réseau de bus ou encore le Peak Tramway pour vous rendre à Victoria Peak. En bref, difficile de ne pas y trouver son compte !

Se rendre dans les nouveaux territoires (Heritage Trail et Monastère Tsing Shan) :

Pour le Heritage trail :

Prendre la ligne de MTR West Rail Line (violette) jusqu’à Tin Shui Wai. Traverser la route en face de la station MTR pour tomber sur la petite pagode Tsui Sing Lau Pagoda (la plus vieille de Hong-Kong) non visible depuis la station. Puis revenir sur la route, tourner à gauche et longer le collège… Bref, pas si simple de trouver le départ, mais une fois de plus un petit « Maps-me » vous évitera bien des tracas !

Pour le Monastère Tsing Shan :

Prendre la ligne de MTR West Rail Line (violette) jusqu’au terminus [Tuen Mun] puis la ligne Light Rail (jaune) N°507 jusqu’à [Tsing Shan Tsuen]. Les escaliers se trouvent juste derrière l’arrêt de tram, en arrivant sur la route prendre à droite puis le premier chemin qui monte à gauche… Patience, à partir de là il vous reste un petit kilomètre de grimpette ! Le monastère n’est pas indiqué, mais un petit coup de « Maps-me » vous donnera le chemin à prendre !

Si vous souhaitez en découvrir un peu plus sur Hong-Kong, visionnez notre Galerie Photos Hong-Kong !

2 commentaires pour “Hong-Kong, la new-yorkaise asiatique”

  1. Je n’ai passé que 24 heures bien trop courtes à Hong-Kong, en transit entre deux vols, mais j’avais adoré le peu que j’ai vu. La vue n’était malheureusement pas terrible du tout au Victoria Peak, car le temps était très humide.
    Toujours est-il que vous me donnez grande envie de repasser par là un de ces jours 🙂

  2. Salut Laurent !
    Ah ça malheureusement la météo… Nous en avons fait les frais en Chine et à Khao-Sok en Thaïlande, mais bon on ne va pas se plaindre non plus hein 😉
    Pour ce qui est de Hong-Kong, on a bien apprécié ces quelques jours même si il en faudrait bien plus pour explorer les nouveaux territoires et le reste de la ville !
    A bientôt (à Hong-kong, en France ou autre part 😉 )

Laissez un commentaire