Explorer les temples de Bagan

Temples de BaganBagan fait partie de ces sites que l’on rêverait d’explorer durant des jours et des jours, voire pourquoi pas, des semaines ou des mois. D’ailleurs, ce serait le minimum nécessaire pour parcourir ne serait-ce qu’une infime partie de cet incroyable sanctuaire. Alors non, nous n’aurons pas la prétention de vous livrer tous les secrets de Bagan, mais nous pouvons déjà vous promettre de vous en faire découvrir l’infime partie à l’origine de l’un des coups de coeur de notre voyage à ce jour.

1/ Bagan, premiers pas, premières amours

Il faudrait être difficile pour ne pas en tomber amoureux… Comment ne pas succomber aux couleurs envoutantes d’un coucher de soleil sur Sulamani ? Comment rester indifférent aux caresses des premiers rayons du soleil sur les courbes plantureuses de Shwesandaw ? Ces moments là ne sont pas rares à Bagan, bien au contraire. Il est pourtant bien difficile d’en capter toutes les nuances, toutes les couleurs et tous les instants. Si bien que même après quelques jours passés au coeur de la capitale du premier empire Birman, on a encore du mal à croire et à assimiler ce que l’on voit !

Bagan ne s’explore pas à la légère, il faut être prêt… Prêt à prendre une claque à chaque nouvelle découverte, chaque nouveau lever ou coucher de soleil, chaque nouveau temple… Chaque nouveau point de vue, chaque nouvelle rencontre est un nouveau coup de massue, une nouvelle preuve que ce lieu existe bel et bien et qu’il est là, tout autour de nous, prêt à être explorer, prêt à livrer tous ses secrets.

Bagan est comme une première amour, au premier regard on ressent ce sentiment, sans vraiment comprendre pourquoi… Inutile de lutter, il est là sans que l’on puisse s’en détacher. Plus on apprend à le connaitre, plus on l’apprécie. On l’apprécie, puis on l’aime. On l’aime… et puis c’est tout ! Il n’y a rien à ajouter à cela.

2/ Entrevoir l’âme et le coeur de Bagan

La beauté de Bagan atteint sans nul doute son apogée aux premières lueurs du jour… Quand les rayons du soleil viennent effleurer temples et pagodes. Quand les raies de lumières viennent réchauffer avec douceur plantes et animaux. Quand la brume s’installe et quand les hommes décollent dans leurs montgolfières. Bagan s’embrase et se pare de sa plus belle robe… Le temps semble ralentir jusqu’à quasiment se suspendre, l’espace d’un instant, le temps d’un cliché. Un cliché difficile à décrire, un cliché que tout Homme devrait avoir la chance non pas de voir, mais bien de « vivre » au moins une fois dans sa vie…

Nous avons eu la chance de vivre ce moment, ce cliché, cet embrasement ou peu importe le nom qu’on voudra bien lui donner… Une, deux, trois fois… Et bien que ce fût à chaque fois plus intense, plus prenant, plus incroyable, nous en redemandions encore et encore. Encore et toujours plus, pour finalement ne faire qu’entrevoir ce qui pourrait être à la fois « l’âme et le coeur de Bagan ».  La preuve que ce sanctuaire est bel et bien vivant ! Ou tout du moins qu’il dut l’être à un moment donné…

3/ Les 2900 temples de Bagan

Explorer Bagan c’est aussi se perdre parmis ses 2900 temples, les plus petits et les plus « perdus » comme les plus grands et les plus connus. Tous ont leur intérêt, tous méritent qu’on s’y attarde, qu’on s’y repose, qu’on s’y perde… Malheureusement, il faudrait plus d’une vie entière pour les explorer tous et découvrir les trésors qu’ils abritent.

Mais pourquoi en choisir un plutôt qu’un autre ? Difficile à dire, si Shwesandaw et Pyathada nous rappellent inévitablement à eux au moment du lever ou du coucher du soleil, impossible qu’ils soient les seuls à offrir un tel privilège. D’ailleurs d’autres petits temples permettent de profiter du lever et du coucher de soleil loin des hordes de touristes. Mais s’il est possible de monter au sommet de certains, n’allez pas braver les interdits en montant sur les temples où ce n’est pas autorisé…

Alors pourquoi ne pas tout simplement se balader au hasard parmi ses 2900 temples ? Et si vous souhaitez voir le coucher ou lever de soleil, ou tout simplement profiter de la vue depuis le haut d’un temple, jetez un oeil à nos infos pratiques juste en dessous 😉

4/ Infos pratiques pour toi futur voyageur

On vous parle bien souvent des levers et couchers de soleil sur les temples de Bagan, mais finalement n’y a t’il pas d’autres choses à voir là-bas ? Eh bien si, soyez rassurés, en plus des lieux où voir les levers et couchers de soleil, on vous a préparé une petite liste de nos  temples et pagodes préférés à Bagan.

Nos dates de séjour à Bagan : du  06 au 08/12/2016

Durée de séjour :  3 jours

Entrée à Bagan : 25 000 MMK/pers. (valable plusieurs jours)

Taxi entre bus station et Nyaung-U : Arrivée à 4 h du matin, négocié à 6000 MMK.

Notre hébergement : New wave II guet house à Nyaung-U.

32 500 MMK la nuit soit environ 23,00 € (Petit déjeuner au top compris et possibilité de le prendre sur le rooftop). Guest house hyper bien située (proche d’une partie des temples et de tout un tas de restos). Location de vélo/vtt/scooters electriques possible (Vélo: 2000 MMK/jour).

Bonus : Nos visites ( testées et approuvées 😉 ) :

Points de vue pour le lever et le coucher de soleil : 

Shwesandaw : Le plus connu mais qui vaut vraiment le coup. Vaut bien plus le coup pour le lever du soleil que pour le coucher.

Pyathada : Le coucher comme le lever valent franchement le coup. Beaucoup moins fréquenté que Shwedansaw. Proche de Sulamani.

Temples/pagodes où il est possible de grimper :

Shwesandaw et Pyathada : (voir ci dessus)

Pagode non référencée : Située juste à coté de la pagode de Bulethi.

Shwegugyi : Dans les murs d’Old Bagan, point de vue plutôt cool.

Shweleiktoo : Hyper proche de Nyaung-U.

Temples et pagodes à visiter entre le lever et coucher du soleil :

Shwezigon pagoda : Située dans le village de Nyaung-U. Pagode dorée, ce qui change un peu des temples en briques 😉 .

Htilominlo : Proche de Nyaung-U. On y trouve de très beaux restes de peintures sur les murs et les plafonds. C’est l’un des rares temples à être éclairé la nuit.

Ananda pagoda : Située à l’extérieur des remparts d’Old Bagan, il est possible d’y voir un Bouddha au visage plutôt surprenant. Il sourit quand on le regarde de loin et prend un air sérieux lorsque l’on s’en rapproche…

Mahabodi pagoda : Dans l’enceinte d’Old Bagan, cette pagode complètement blanche est ornée de centaines de petits bouddha.

Myazedi et Gubyaukgyi (au village de Myinkaba) : Proche de New Bagan, il est possible d’y voir (entre autres) une stèle datant du XIIème siècle. Sur chaque face se trouve une incription dans une langue différente (Piu, Môn, Birman ancien et Pâli). Il s’agit de la plus ancienne inscription référencée en langage birman. Vous y verrez également de sublimes peintures murales (les plus belles et les mieux conservées que nous avons pu voir à Bagan, en revanche les photos y sont interdites).

 

 

Bookmarquez le permalien.

2 commentaires

  1. Merci pour votre partage d’expérience. Je suis votre lecteur fidèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge